La newsletter Biocoop

Restez informé de nos promotions, actualités et événements en magasin

inscrivez-vous
05 49 01 18 96
logo Biocoop
Biocoop Le Pois Tout Vert - Saint Eloi
Biocoop Le Pois Tout Vert - Notre Dame
Biocoop Le Pois Tout Vert - Demi Lune
Biocoop Le Pois Tout Vert - La Désirée
Biocoop Le Pois Tout Vert - Les Halles
Biocoop Le Pois Tout Vert - Porte Sud
Mes courses en ligne

A l’heure de la souveraineté alimentaire de l’Europe

A l’heure de la souveraineté alimentaire de l’Europe

À partir du 01/06/2022

Au lendemain de l’ouverture du conflit Russie - Ukraine, chefs d’États et de gouvernements ont tenu un sommet européen, se retrouvant à Versailles le 10 mars 2022.
Au cœur des débats, à l’aube d’un conflit dont les observateurs s’accordent à dire qu’il pourrait durer, comment renforcer l’autonomie stratégique de l’Union européenne, et notamment comment « doper » la souveraineté alimentaire de l’Europe.
C’est le cadre que retiennent Pierrick de Ronne, président de la Maison de la Bio, et Tina Andres, présidente du BÖLW*, pour adresser aux décideurs européens leurs recommandations visant à ne pas céder au produire plus, quoi qu’il en coûte (en intrants, en impacts sociaux…).

S’appuyant sur l’engagement pris par les décideurs européens quelques mois auparavant en validant la stratégie Farm to Fork (cf. encadré), les représentants de la Bio, cosignataires du courrier, en appellent en quelque sorte à un impérieux « devoir de mémoire » ! Leur argumentaire cible prioritairement l’approche intensive et ses dommages collatéraux :

  • en ayant massivement recours à des engrais azotés dont 25% des approvisionnements européens dépendent de la Russie,
  • en privilégiant un mode d’élevage intensif, rappelant qu’en France, plus de 75% de l’azote est utilisé pour la production d’aliments destinés aux animaux d’élevage.

Enfin, ils soulignent, dans la mission qui est la leur, que l’agriculture biologique représente une solution durable pour renforcer notre souveraineté. Excluant tout intrant chimique de synthèse, elle repose sur des pratiques agronomiques visant l’autonomie des fermes, répondant en outre aux enjeux majeurs, qu’ils soient écologiques, climatiques ou sociaux.

La stratégie Farm to Fork (de la ferme à la fourchette)

Portée par la Commission européenne et entérinée par les députés en octobre 2021, cette stratégie novatrice veut inscrire l’agriculture dans la durabilité, assise sur trois piliers (économique, écologique et social).Concrètement, elle inscrit à l’horizon 2030 l’objectif de réduire l’usage des pesticides de 50%, celui des engrais de 20%, et, parallèlement, à porter l’Agriculture Biologique à hauteur de 25% des terres cultivées au plan européen.


* BÖLW : association des producteurs, transformateurs et distributeurs d’aliments Bio en Allemagne.

Retour