La newsletter Biocoop

Restez informé de nos promotions, actualités et événements en magasin

inscrivez-vous
Votre magasin est actuellement ouvert 05 49 01 18 96
logo Biocoop
Biocoop Le Pois Tout Vert - Saint Eloi
Biocoop Le Pois Tout Vert - Notre Dame
Biocoop Le Pois Tout Vert - Demi Lune
Biocoop Le Pois Tout Vert - La Désirée
Biocoop Le Pois Tout Vert - Les Halles
Biocoop Le Pois Tout Vert - Porte Sud
Mes courses en ligne

La bio d'ici et d'ailleurs : la PAC

La bio d'ici et d'ailleurs : la PAC

À partir du 07/09/2021

PAC 2023 : selon les acteurs de la Bio, le compte n’y est pas

L’année 2021 sera décisive pour les agriculteurs dans la mesure où sont renégociées les Aides PAC qui vaudront pour la période 2023-2027.

Au terme d’un accord européen entériné le 28 juin 2021 (Conseil, Parlement et Commission), les 27 Etats-membres ont jusqu’à fin 2021 pour en décliner les règles du jeu dans le cadre d’un PSN* (Plan Stratégique National).

Pour la France, le ministre de l’agriculture a livré sa « copie » fin mai, signifiant que certaines mesures pourront être revues lors d’arbitrages avec les professionnels des filières concernées.

Les acteurs de la Bio ne se sont pas fait attendre, déclarant fermement que le compte n’y est pas, qu’à leurs yeux, la Bio se trouve à poil, pour reprendre le fil rouge de leur journée d’action dans l’ensemble des territoires et à Paris (2 juin 2021).

Le compte n’y est pas

Les agriculteurs Bio ont manifesté leur colère le 2 juin dernier, avec le slogan « La Bio à poil » suite au Conseil Supérieur d’Orientation du 21 mai. Le ministre ayant confirmé la fin des Aides au maintien Bio (à compter de 2023), affichant une égalité de traitement avec les exploitations certifiées HVE**, « loin pourtant de rendre les mêmes services environnementaux », selon les acteurs de la Bio.

Précisons que HVE donne libre cours à l’usage d’intrants de synthèse (pesticides et engrais), avec effort de réduction il est vrai.

L’arbitrage prévoit une enveloppe de 340 millions d’euros avec le renfort de 90 millions d’euros pour les aides à la conversion Bio poursuivant l’objectif d’atteindre 18% des surfaces agricoles en 2027. La FNAB***, avec son nouveau président, Philippe Camburet (céréalier dans l’Yonne, qui succède au Deux-Sévrien Guillaume Riou) estime que le PSN, en cours de finalisation, va priver les producteurs bio de 66% de leurs aides.

Le soutien actuel de 220 € à l’hectare en moyenne chuterait à 70 euros.

En outre, sans soutien supérieur à HVE, la FNAB craint un phénomène de « déconversion ». Appuyé par d’autres syndicats et ONG, la fédération met également en avant des bénéfices supérieurs en matière de santé et de biodiversité.

* PSN : Plan Stratégique National, feuille de route pour la France dans le cadre de la PAC 2023-2027.

** HVE : Haute Valorisation Environnementale.

*** FNAB : Fédération Nationale de l’Agriculture Biologique.


Photo : Mobilisation dans la Vienne à Marçay le 2 juin dernier.


Article réalisé dans le cadre de notre newsletter L'Associée Terre, réservée aux sociétaires de notre coopérative.

Retour