La newsletter Biocoop

Restez informé de nos promotions, actualités et événements en magasin

inscrivez-vous
Votre magasin n'est pas ouvert le dimanche 05 49 01 18 96
logo Biocoop
Biocoop Le Pois Tout Vert - Saint Eloi
Biocoop Le Pois Tout Vert - Notre Dame
Biocoop Le Pois Tout Vert - Demi Lune
Biocoop Le Pois Tout Vert - La Désirée
Biocoop Le Pois Tout Vert - Les Halles
Biocoop Le Pois Tout Vert - Porte Sud

Lauréats du Pois Tout Solidaire : que sont-ils devenus ? La ferme de l'âne arrosé

Lauréats du Pois Tout Solidaire : que sont-ils devenus ? La ferme de l'âne arrosé

À partir du 15/03/2020

Par un bel après-midi de février, deux sociétaires du Pois Tout Vert sont allés à Saint-Pardoux dans les Deux-Sèvres rendre visite à Martial et Amandine dans leur ferme "l'âne arrosé".

Tous deux ont débuté en 2014 une activité de maraîchage avec la particularité d'utiliser la traction animale, d'où le nom de la ferme où vit et travaille Chouchou (pur baudet du Poitou) rejoint plus récemment par deux chevaux qui ont vocation à être attelés ensemble. Martial et Amandine ont été les premiers lauréats du concours Le Pois Tout Solidaire.

Avec le montant du prix remporté au Pois Tout Solidaire, ils ont acheté un épandeur à compost et un porte outils qui permet de biner, semer, planter en multi rangs et en traction animale.


Amandine est en congé maternité, c'est donc Martial qui nous emmène visiter la ferme. Sur une parcelle d'1,7 ha, nous découvrons à l'extrémité la réserve d'eau alimentée par les eaux pluviales récupérées sur la serre de 2500m2 puis les 100 poules pondeuses de race locale et le champ qui n'a jamais été labouré mais seulement recouvert de broyat de végétaux. Pour travailler en traction animale il n'y a pas beaucoup d'outils commercialisés ; aussi le maraîcher doit faire preuve d'ingéniosité et parfois lui-même fabriquer son propre matériel, adapté à la largeur des planches et à la traction par l’âne ou les deux chevaux.


Sur place, plusieurs locaux servent à la conservation des légumes qui sont vendus essentiellement sous forme de paniers à Niort et Parthenay, sur la ferme ou au marché local de Saint-Pardoux (79). Ailleurs, quantité de bocaux sont entreposés et prêts à la vente car à "l'âne arrosé", on cultive, on transforme et on vend !


Enfin, nous admirons la serre où sont faits tous les semis. Une quantité impressionnante de tuyaux remplis d'eau est enroulée à l'intérieur d'un énorme tas de compost situé tout près de la serre et …qui chauffe l'eau. Un astucieux système fait-maison de chauffage par le sol, pour favoriser la levée des semis sans électricité. Lorsqu'on est maraîcher, il faut aussi être chauffagiste !


Même si le métier est difficile et parfois ingrat (sécheresse avec la réserve d'eau qui n'a pas suffi l'été dernier et excès de pluie qui fait pourrir les légumes avec la perte d’une grande partie de la récolte de carottes), nous avons rencontré un maraîcher enthousiaste, passionné par son travail, satisfait de la progression de l'entreprise et porteur de projets. Amandine et Martial co-gérants du GAEC envisagent de s'associer avec trois autres personnes (deux en maraîchage et une en élevage de vaches laitières). Ils sont des militants qui ont à cœur que leur activité soit créatrice de liens sociaux, rassemblant les différents acteurs autour de réelles valeurs que sont le retour à la nature, le respect du vivant, le vivre ensemble et l'amour de la terre.




Article réalisé dans le cadre de notre newsletter L'Associée Terre, réservée aux sociétaires de notre coopérative.

Retour